Liste des chroniques

Couillaud, Couillard, Roquebrune, Larocque

Dans Le dictionnaire militaire de la Nouvelle-France de Normand-Guy Goudreau DC, édité par la Société de généalogie de Saint-Eustache, nous trouvons l’ancêtre des Larocque que nous cherchons aujourd’hui.

«Couillaud de la LaRocque de Roquebrune, Philibert.

Régiment de Carignan, Compagnie de Contrecœur.
On le retrouve souvent sous le nom de: de Roquebrune.

Fils de Jean-Bernard Larocque de Roquebrune et de Marie Marcilly.

Marié à Catherine de la Porte de Saint-Georges (et Catherine-Suzanne Laporte selon certains auteurs), fille de Jacques et de Nicole Duchesne, dont il eut cinq enfants.

Mariage à Québec en 1676 (et 1675, selon certains auteurs).

Un des enfants serait Michel Couillaud, qui se maria au Bout de l’Isle de Montréal (Sainte-Anne de Bellevue) le 02-02-1718…».

On retrouve aussi Michel sous les patronymes de Couillard et de Larocque Brune, il épouse Josephte Pinel.

À la troisième génération des Larocque ici en Amérique, de la descendance qui nous occupe aujourd’hui, Charles Larocque épouse à Sainte-Geneviève, le sept octobre 1765, Marie-Louise Taillefer.

Charles Larocque, fils de Charles, est le premier à marier une fille de la région. Il prend pour épouse, à Saint-Eustache, le 19 janvier 1801, Marie-Rose Leblanc. Plus près de nous, Hyacinthe Larocque épouse, à Saint-Eustache, le 11 janvier 1836, Émélie Proulx, puis leurs fils de la sixième génération, prénommé aussi Hyacinthe, convole en justes noces, à Saint-Eustache, le 4 octobre 1875, avec Élise Théorêt.

Hyacinthe et Élise s’établissent sur la terre paternelle des Larocque (cadastre 157 de la paroisse de Saint-Eustache, aujourd’hui Sainte-Marthe-sur-le-Lac). Celle-ci se situe entre le Rang-du-Lac et le lac des Deux Montagnes. Élise périt tragiquement le 13 octobre 1906, encornée par une bête agressive, elle a 53 ans. Hyacinthe décède en 1930, âgé de 79 ans. Cinq enfants naissent de cette union.

Léonie épouse Émile Bélair, leurs enfants: Gustave, Simone, Adrien, Gaston, Maurice, Claire et Rita.

Anney épouse Lambert Binette, leurs enfants : Henri, Alcide, Yvonne, Germaine, Maurice, Victorien et Roland.

Léontine épouse Hector Latour, leurs enfants: Odley, Béatrice, Lorenzo et Lucille.

Ida épouse Eugène Trottier, leurs enfants: Yvette, Roger, Lucienne, Laurette, Hélène et Fernande.

Arthur est le seul à assurer la continuité des Larocque, et ce, sur la terre paternelle. Il épouse Éva Binette, le couple a 12 enfants dont six survivront: Hervé, Eugène, Fernand, Thérèse, Ida et Gertrude.

Hervé, fils d’Arthur, après l’école du rang, continue ses études au collège des Clercs de Saint-Viateur à Saint-Eustache. Le 14 juin 1933, il épouse, à Saint-Joseph-du-Lac, Corrine Lavallée, avec qui il a sept enfants: Yvette, Éva, Jeanne, Claude, Marcel, Denise et Serge.

En plus de cultiver la terre et de construire des chalets, il est laitier l’été. Ses clients sont à la plage Roger, plage des Pins et plage Rainbow. Il se dévoue aussi pour la communauté. En juillet 1951, il participe à la fondation de la Commission scolaire de Sainte-Marthe-sur-le-Lac et devient le premier président et ensuite, en 1960, le premier maire de cette municipalité, puis membre du conseil d’administration de la Caisse populaire de 1949 à 1960 et vice-président de 1960 à 1972.

Les fils d’Hervé Larocque: Marcel (Monique Boucher) et Claude (Agathe Ladouceur), exploitent un garage de réparation d’autos depuis 1963, dans la rue Saint-Louis, à Saint-Eustache.

H ommage à tous ces pionniers qui ont contribué à l’épanouissement de notre région.

Source: Thérèse Théorêt Leblanc.
Société de généalogie de Saint-Eustache, au 491-5164