Liste des chroniques

Le troc

C’est le 27 janvier 1868 qu’Isidore Giroux, fils de Louis Giroux et d’Angélique Rochon, prend pour épouse, à Saint-Augustin (Mirabel), Amédée Paquette, fille d’Édouard et de Victoire Paquette.

En 1877, il est propriétaire du petit lot 484 dans le Grand Chicot, à Saint-Eustache, à quelques terres de la montée Morin, à la limite de Saint-Augustin. Puis, un document nous apprend qu’il est voiturier en 1894. Isidore est bien d’arrangement avec ses clients, qui souvent viennent de loin. L’argent est rare, alors on se sert plus souvent qu’autrement du troc, qui est un échange de toutes sortes, objets, animaux, services... C’est un système qui ne coûte pas cher et ça fait l’affaire de bien du monde. C’est le cas de Marcel Duquette, du Grand Saint-Charles, à Saint-Augustin, qui, régulièrement, se rend chez son voiturier à Saint-Eustache pour y faire des affaires.

Saint-Eustache 9 juillet 1896.
Monsieur Marcel Duquette de Saint-Augustin dr cr 1894

5 avril - La moitié d’un ceintrage d’une rouge $ .63, 1 raie à $ 0.20

14 novembre - Pour avoir arrangé son borleau de promenade $ 0.90

1895
15 mars - Pour avoir mis une perche à son train d’expresse $ 0,50

Un sommier sur le sprime $ 0.50
Pour avoir mis la moitié de sa roue de gendre d’expresse $ 0.63, 1 raie à $ 0.20

1 bout de gendre de roue et raie $ 0.40, un mets de herse $ 0.15

19 juillet - 2 montants d’échelette une barre pour avoir fait les tenons de l’autre $ 1.15

11 septembre - 10 raies à sa roue d’expresse $ 2.00

29 novembre - Pour un côté de travail $ 0.50 1896
8 février - Pour avoir arrangé une couchette, pour avoir fait les deux côtés, teindre, vernir la fonsure $1.50, 2 raies pour sa roue d’expresse $ 0.40

2 raies, 1 gendre pour sa roue de charrette $ 0.60

28 mars - Pour avoir fait une charrette à sprime et les ailes, il m’ont fourni le bois $ 8.00

28 avril - 4 mets de herse 2 barre $ 1.10
10 juin - Pour avoir boité une paire de roues $ 0.50, une épée pour le berceau de sa grande charrette $ 0.20

Total de $ 19.96 - $ 15.50 Isidore Giroux Cr. Il me reste $ 4.46

1 jument $ 7.77, un voyage de paille $ .50, 1 horme dur $ 6.00=$ 15.50

Rep. Il me reste $ 4.46
Isidore Giroux Voiturier

Puis, à l’endos du document que je viens de décrire; Le 26 août pour avoir vendu une roux neuve $ 3 1/4 pour le bois et 25 cts pour le boîitage et je vous donne le moyeu.

Ce document, manuscrit écrit à la mine de plomb, est en un compte acompte très bien rédigé, avec son écriture fluide, avec ses fautes, surtout en ce qui a trait aux métiers, aux instruments aratoires et de transport, mais on se comprend. Sûrement que Mme Giroux est quelque peu instruite et probablement maîtresse d’école. À l’endos, ce n’est pas la même personne qui a écrit, mais c’est bien lisible.

Ces documents d’archives décrivent bien notre histoire, comment se passait le quotidien de nos ancêtres, surtout dans les rangs. Imaginez un seul instant voir les anciens nous revenir et constater dans quel monde l’on vit aujourd’hui. Ils préféreraient sûrement retourner là où ils sont, dans la paix, bien heureux d’avoir vécu leur époque.

Claude Latour,
Société d’archives historiques de Saint-Eustache