Liste des chroniques

Lafrance dit Darragon

François Daragon dit Lafrance est-il l’ancêtre arrivé ici en Amérique ou avait-il des parents ici au pays? Il épouse à Lachine ou à l’île d’Orléans (nous avons deux sources) en 1697 Marie-Marguerite Guillemet, fille de Nicolas et de Marie Selle. Il a 33 ans et elle, 19 ans. Treize enfants naissent de ce couple, huit garçons et cinq filles, mais seulement huit atteindront l’âge adulte. Marie-Marthe (Julien Deliers), Michel (Marguerite Bourdon), Angélique (Jacques Varin), François (Josephte-Amable Lefebvre) (Françoise Martel), Marguerite-Charlotte (Jacques Presseau), René-Joachin (Anne Cardinal), Philippe (Josephte Jean-Vincent) (Félicité Briquet Saint-Didier), et François-Xavier (Marie-Aimiable Lafleur).

C’est à partir de François, le septième enfant de la famille, que nous ferons la descendance aujourd’hui. Il épouse à la Pointe-Claire, le 4 novembre 1748, Marie-Josephte Amable Lefebvre, fille de Joseph Lefebvre dit Lacisserais et de Françoise Denis. Ils ont cinq enfants.

À la troisième génération, Jean-Baptiste prend pour épouse à Saint-Eustache, le 15 janvier 1770, Françoise Desjardins, née au même endroit, fille de Pierre et de Catherine Vermette. Jean-Baptiste habite un temps à Saint-Eustache puisqu’il apparaît au recensement de 1851.

Puis, la quatrième génération voit Jean-Marie, né à Saint-Benoît (Mirabel), épouser à Sainte-Geneviève de Pierrefonds, le 10 octobre 1803, Marie-Josephte Massy, fille de Jean-Baptiste et de Françoise Lanthier. Le couple a deux fils connus, Jean-Marie et Félix. Dans un premier temps, nous suivons Jean-Marie Darragon dit Lafrance, qui convole en justes noces avec Scolastique Damour, le 12 janvier 1829, à Saint-Benoît (Mirabel), elle est la fille de Charles Damour et de Marie Brunet.

Leur fils aîné, Jean-Marie, de la sixième génération, épouse à Saint-Joseph-du-Lac, le 16 février 1857, Philomène Carrière, fille de Thomas James dit Carrière et d’Hypolite Lefebvre.

Plus près de nous, la septième génération et le premier à prendre le patronyme de Lafrance, Wilfrid Lafrance dit Darragon, épouse à Saint-Joseph-du-Lac, le 16 janvier 1900, Annie Pilon, fille d’Hormidas et de Virginie Damour. Le couple a neuf enfants qui atteignent l’âge adulte: Léopold (Léona Saint-Jacques), Laurent (Madeleine Walker), Bibianne (Henri Gagné), Géraldine (Gustave Dumulin), Thérèse (Bernard Dumulin), Georges Étienne (Eugènie Trottier), Claude (Marthe Gignac), Irénée (Françoise Lauzon) et Fernande, célibataire.

Revenons à la quatrième génération. Le deuxième fils de Jean-Marie Darragon Lafrance et Marie-Josephte Massy est Félix. Il épouse à Saint-Benoît (Mirabel), le 10 janvier 1842, Félicité Roy, fille de Jacques et de Marie Desvoyaux. La cinquième génération voit Félix, deuxième fils de Félix, épouser à Saint-Joseph du Lac, le 28 octobre 1861, Angélique Damours, fille d’Étienne et d’Angèle Girard. À la sixième génération, Félix, le troisième de suite et le premier à porter le patronyme de Lafrance, épouse à la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Montréal, le 14 octobre 1892, Mélina Allaire, fille de Pierre et de Marie Girard.

Hector, de la septième génération, épouse à Notre-Dame de Montréal, le 14 mai 1927, Bernadette Proulx, fille d’Adélard et Délisca Legault. Leurs enfants sont Marguerite (Yvon Carrière), Florence (Fernard Théorêt), Fernand (Charlotte Girard) et Jean-Guy (Fleurette Gareau). Plusieurs descendants de François Darragon dit Lafrance habitent encore notre région. Dans l’annuaire téléphonique de Laval, Rive-Nord et environ, 11 Daragon avec un r et près de 290 Lafrance y sont répertoriés. Les Lafrance dit Darragon que j’ai rencontrés sont très attachés à leur coin de terre, Sainte-Scholastique, Saint-Benoît, Oka et Saint-Joseph-du-Lac.

Recherche et texte: Yvon Carrière
Société de généalogie de Saint-Eustache