Liste des chroniques

HISTOIRE DE NOS FAMILLES

Le temps des sucres (1900-1950)

Avez-vous déjà eu la chance de visiter une cabane à sucre familiale avant 1950 ? L’habitant de la terre l’a construite de ses mains, il l’a fabriquée uniquement de bois de structure et de planche et la toiture de tôle sur des chevrons de bois rond. Elle est érigée dans l’érablière, le plus souvent au trait-carré de sa terre. La cabane à sucre de Lucien Duquette, en 1928.Au réveil de la nature, le printemps venu, on allume le  poêle, c’est la mise en marche du processus de fabrication de sirop d’érable et de ses dérivés. Cela représente beaucoup pour le cultivateur et sa famille car ce sont pour eux les premiers revenus de l’année en vendant les surplus. C’est aussi une période de réjouissances, surtout la fin de semaine ; on blague, on rit, on mange. L’odeur du repas en préparation nous enivre et que dire du "réduit renforcé" que l’on boit.

Conscient qu’à Saint-Eustache nos érablières et leurs cabanes sont en perdition, Jean Duquette a voulu les inventorier. Ce travail a été fait en collaboration avec Lucille Legault, Aimé Bélisle, André Paquette, Roch Dubeau et Laurent Barbe. Les chiffres entre parenthèses indiquent le nombre d’entailles approximatif.

Les érablières de la Grande-Fresnière : Frank Miller (1,200), Oscar Villeneuve ( 1,200), Adélard Girard ( 1,000), Georges Lauzon (500), Albert Girard (500), Aubert Lanthier (1,600), Roch Dubeau (850), Ludger Diotte (650), Samuel Marineau (300), Lionel Lauzon (600), Albert Diotte (600).

Dans la Grande-Côte : Ernest Legault (600), Laurent Beauchamps (450), Clophas Beauchamp (450), Adélard Godard (800), Gérard Paquette (650), Josaphat Labelle (Jean) (750)..

Dans la Rivière Sud : Joseph Barbe (1,200), Arthur Barbe ( 1,500), Zotique Barbe (1,000), Ernest Barbe (1,000)..

La tournée à la cabane à sucre de Lucien Duquette, en 1928.

Dans la Rivière Nord : Sylvio Lalande (Michel) (800), Hervé Mondou (600), Émile Constantin (Fernand) (800), Paul-Émile Lavallée (700), Nelson Renaud (Jean) (800), Harry Savard (800), Patrick Théorêt (500), Edmond Mondou (400), André Bélisle (800), Ubald Marineau (600), Louis Prud’homme (500), Émile Renaud ( 600).

Dans la Côte Saint-Louis : Hervé Renaud (500), Edouard Saint-Pierre (600), Elzéard Saint-Pierre ( 600), Philippe Prud’homme (300), Joseph Prud’homme (1,300), Armand Desjardins (300), Dosilvas Leblanc (800), Charles Legault (1,000), Albert Leblanc (900).

Dans le Chicot Nord, (25 ième Avenue) : Raymond Constantin (300), Gérald Constantin (600), Jean Bélisle (1,200), Jean-Paul Cloutier (900), Maurice Bélisle (900), Henri Bélisle (500), Eugène Rochon (500), Gérard Bélisle (500), Maurice Ladouceur (500), André Rochon (500), Rosaire Leblanc (500), Gaétan Charrette (500), Maurice Charrette (400), Aldège Wilsey (300), Léo Giroux (400), Gaston Godin (800), Charlemagne Giroux (500), Euclide Larose (500), Ernest Bélisle (1,000), Nelson Bélisle (900), Moïse Constantin (800), Ubald Bélisle (800), Jacques Bélisle (800), Lucien Giroux (800), Gustave Bélisle (400),Eugène Constantin (900).

Dans le Grand Chicot Sud : Alcide Duquette (600), Lucien Duquette (500), Émile Desormeaux (400), Roland Desormeaux (400), Charlemagne Desormeaux (100), Vienney Desormeaux (800), Achélas Théorêt (800), Rémi Théorêt (800), Paul-Émile Leblanc (400), Hormidas Legault ( 300).

Dans le Petit Chicot Sud : Elphège Desormeaux (600), Jean Théorêt (200), Georges Théorêt (200), Gabriel Desormeaux (300), Armand Desormeaux (600), Aimé Bélisle (700), Ferme des Soeurs (2,500), Moïse Lorrain (200), Rémi Lorrain (200).

Dans le Rang du Domaine : Alphonse Rochon (600)



Il semble y avoir une cabane à sucre entre la maison de pierre et le hangar sur cette carte postale
expédiée de Saint-Eustache en 1909. Collection MGV.

Nos producteurs des produits de l’érable pratiquaient , entre 1900 et 1950, près de   56,000 entailles.

La semaine dernière, je me suis rendu dans le Grand Chicot Sud, j’ai chaussé mes raquettes et j’ai marché en direction d’une de ces cabanes ancestrales toujours debout. Sur une des planches, j’ai lu, gravé au couteau, des lettres mais surtout une date: 1860.

Possédez-vous des photos prises à la cabane à sucre  ? Une copie de celles-ci serait bienvenue dans notre Centre d’Archives afin que votre histoire se perpétue.

Claude Latour
Société d’Archives Historiques de Saint-Eustache
103 rue deBellefeuille
Saint-Eustache (Qué.) J7R 2K5