Liste des chroniques

HISTOIRE DE NOS FAMILLES

Leblanc (Suite)

Claude Latour

L’ancêtre Jacques Leblanc, fils d’Antoine et de Madeleine Boucher, qui prend pour épouse à Montréal, le 6 juin 1666, Suzanne Rousselin, est la première génération de la lignée des Leblanc qui nous occupe aujourd’hui. Rendons-nous directement à la septième génération qui habite Saint-Eustache.

Avila Leblanc, fils d’Isidore, prend pour femme à Saint-Janvier, le 7 juillet 1908, Éva Bélisle, fille de Delphis et de Marie-Louise Corbeil.

Avila et Éva ont neuf enfants: Marie-Anna (religieuse), Édouard (Marie-Anne Bélisle), Marie-Louise (Placide Bélisle), Carmel (Anatole Leblanc), Claire (Avila Robillard), Gérard (Simone Bélisle), Rosaire (Marguerite Bélanger), Joseph (Thérèse Nadon) et Thérèse (décédée à 12 ans).

Rosaire épouse à Saint-Eustache, le 21 septembre 1946, Marguerite Bélanger, fille de Joseph et de Marie-Louise Corbeil. Puis, le gendre achète la terre de son beau-père, Joseph Bélanger, dans le Chicot-sud, (aujourd’hui la 25e Avenue). Donc, Marguerite continue sa destinée dans une maison et une terre qui l’ont vue naître. Cette terre de 160 arpents, dont 100 arpents sont cultivables, nécessite au début pour les travaux de la ferme et le transport sept chevaux. Puis, en 1950, il achète son premier tracteur, un Ford gris et rouge. Le Garage Brunelle le lui vend 800 $. En 1975, il vend sa terre pour un projet, mais y demeure locataire. Aujourd’hui, c’est son fils Jean-Guy qui cultive cette même terre. Rosaire et Marguerite se sont retirés pour un repos bien mérité. Il est vice-président du Club de l’âge d’or de Saint-Eustache.

Leurs enfants sont Pierrette (Paul-André Proulx), Micheline (Bertrand Lauzé), Denise (Luc Beauchemin), Claude (Diane Forest), Lucille (Dr J. Jacques Légaré), Ronald (Diane Bergeron), Jean-Guy (Réjeanne Lacroix), Céline (André Côté) et Pierre (Carole Baril).

Claude, né à Saint-Eustache le 30 juillet 1952, fait ses études primaires et secondaires dans la région, puis les poursuit à l’Institut de techniques agricoles à Saint-Hyacinthe, de 1971 à 1974, où il se spécialise en zootechnie. Il travaille un temps pour la Coopérative fédérée, puis passe au collège MacDonald, où il s’occupe principalement de la préparation des animaux pour les premières transplantations embryonnaires par chirurgie. En avril 1977, il devient représentant pour Laberge et fils, commerce bien établi sur la rue du Moulin, à Saint-Eustache. En 1980, Laberge et fils est scindé et une partie devient Meunerie Deux-Montagnes: celle-ci est administrée par Claude jusqu’en novembre 1982 où il devient l’unique propriétaire de Meunerie Deux-Montagnes.

C’est le 8 février 1975 que Claude joint sa destinée à Diane Forest et trois enfants naissent de cette union: Sébastien, Nathalie et Julie, c’est la neuvième génération.

Au fil des ans, Claude développe une passion pour les chevaux. Il en élève et en entraîne, c’est son sport préféré. Tient-il cela de son grand-père Bélanger? À la fête des Pères, en juin dernier, il réalise un rêve en s’achetant une magnifique calèche et, depuis l’été dernier, parcourt les rues du Vieux-Saint-Eustache, promenant les visiteurs qui le désirent dans sa calèche tirée par son magnifique cheval appelé Cadence. Ce cheval de course converti en cheval de promenade démontre bien le savoir-faire et l’affection qu’il a pour les chevaux.

C laude Leblanc est le dernier du millénaire à faire du transport avec une voiture à traction animale dans les rues du Vieux-Saint-Eustache. Nous reviendrons sur les familles Leblanc.

J oyeux temps des Fêtes!

Claude Latour,
Société de généalogie de Saint-Eustache,
103, rue de Bellefeuille,
Saint-Eustache (Québec) J7R 2K5