Liste des chroniques

Comtois dit Gilbert

HISTOIRE DE NOS FAMILLES

Isidore Comtois dit Gilbert épouse à Saint-Félix-de-Valois, le 7 janvier 1913, Malvina Houde. Six de leurs dix enfants atteignent l’âge adulte.

L’aîné, Léo, né à Saint-Damien en 1915, épouse en premières noces, à Saint-Alphonse d’Youville (Montréal), Simone Lanthier, et en secondes noces, à Notre-Dame-du-Rosaire (Montréal), Rolande Léonard. Il a la formation de comptable. Dans un premier temps, il travaille pour son père dans la comptabilité, puis s’associe à son frère Roland dans le commerce des produits laitiers, s’occupant plus spécialement de la crème glacée. Ils travaillent sous la raison sociale de Crémerie Saint-Eustache, continuant ainsi l’oeuvre de leur père. Léo s’implique dans son milieu. Il est conseiller de la ville de Saint-Eustache en 1952 et 1955, gérant du Club de baseball Saint-Eustache, président des Patriotes de Saint-Eustache (hockey), etc. Léo est un très bon joueur de golf et aurait pu facilement devenir professionnel dans cette discipline, mais il a préféré le monde des affaires. Il a été fier compétiteur jusqu’à la fin de sa vie.

Roland est né en 1919 à Saint-Damien. Il épouse à Saint-Eustache, en 1936, Lucille Goyer. Le couple a quatre enfants. Une fois ses études primaires terminées au collège Sacré-Coeur de Saint-Eustache, son père lui offre de se lancer dans le commerce du lait au détail. Au décès de son père, il s’associe à son frère Léo, pour continuer le commerce de production et de vente de produits laitiers. Étant les premiers dans la région à pasteuriser les produits laitiers, ils prennent vite de l’expansion. Dans les plus belles années, leur territoire va du pont de Cartierville à Saint-Benoît et du pont David de Rosemère à Oka. Un total de 17 voitures sillonnent les routes et Roland remplace, à l’occasion, les employés manquants, et ce, pendant 55 ans. Il trouve le temps d’être commissaire d’école pendant 17 ans, président du Club Richelieu en 1979, etc.

Cécile, la troisième de la famille, épouse à Saint-Eustache Paul Tardif. Ils sont propriétaires d’une franchise de location d’auto Tilden Drive-Yourself qu’elle administre quelques années avant que Paul devienne conseiller municipal et responsable des loisirs et des sports à Saint-Eustache. Ils ont un enfant.

Puis, Gabrielle épouse à Saint-Eustache Joseph Landreville, et trois enfants naissent de cette union. Il est garagiste à Laval-Ouest pendant 40 ans.

Roger est né à Saint-Eustache en 1921. Il y fait ses études primaires au collège Sacré-Coeur et ses études secondaires à Rigaud. Quant à ses études universitaires, il les fait à la Faculté de droit de l’Université de Montréal (licence en droit en 1943) et d’Ottawa (doctorat en 1963). Il épouse à Saint-Eustache Paulette Bélanger, puis ils s’établissent à Lachute, où il exerce sa profession de notaire (1946-1948). Il accumule les présidences jusqu’à la Chambre des notaires. Il est aussi professeur à la Faculté de droit de l’Université de Montréal, gravit les échelons pour atteindre le titre de doyen de la faculté de droit (1976-1980), docteur Honoris Causa de l’Université d’Ottawa (1979), etc. De plus, Roger enseigne l’histoire du droit français et canadien ainsi que le droit de la féodalité en France et le droit du régime seigneurial au Canada.

Bernard, étudiant, est le gardien de but de l’équipe du collège Sacré-Coeur. Il épouse à Saint-Eustache Marie-Paule Guindon, et trois enfants naissent de cette union. Bernard est ébéniste, puis devient professeur à l’École du meuble. Il passe toute sa vie dans l’industrie du meuble.

Isidore Comtois, Malvina Houde et leurs enfants ont marqué à jamais l’histoire de la grande région de Saint-Eustache.

Source: famille Comtois, Claude Latour,
Société de généalogie

de Saint-Eustache