Liste des chroniques

LEROUX

Gaétan Leroux a écrit un très beau livre sur sa famille, depuis son ancêtre en Nouvelle-France, Hubert, de 1672 à nos jours. En voici l'avant-propos.
Tout à fait entre nous.
Depuis la nuit des temps, l'homme a cherché à connaître son origine et sa finalité. À défaut de pouvoir jeter un éclairage nouveau sur la deuxième question, nous avons modestement interrogé nos racines, histoire de s'assurer qu'elles parlent à travers nous un langage de continuité.
Cette recherche s'adresse aux êtres dont le même sang noble coule dans les veines. L'objectif du début était de remonter au premier Leroux (dit Rousson) venu en Nouvelle-France et de le suivre jusqu'à nous... La mission est accomplie, mais n'importe quel passionné pourra continuer ou élargir cette recherche aux frères et soeurs et à leurs descendances, ainsi qu'aux braves épouses de tous ces Leroux, importantes au point que si une seule manque à l'appel aucun d'entre nous n'existe.
" Nous sommes venus et nous sommes restés ", écrivait le romancier Louis Hémon, auteur du roman Maria Chapdeleine. Cette phrase s'applique à merveille aux nôtres qui, par leur fidélité tenace et souvent héroïque à la terre québécoise, nous ont permis de remonter jusqu'au mariage de Hubert Leroux, célébré à Montréal en 1673 à Anne-Marie Phansèque, de Hambourg, Allemagne.
Ce document a été réalisé au cours des années 1989-1992. Il évoque plus de trois siècles de survie sur ces " quelques arpents de neige " voltairiens... Si nous avons fiévreusement accompli ce voyage dans le temps, nous avons mis un terme à notre odyssée avec la descendance des enfants de Gaétan Leroux et Lise Déry. Aussi chacun aura-t-il le loisir de poursuivre plus avant l'exploration de son filon personnel, sertissant peut-être cet album de photos de famille ou d'autres pièces d'archives pertinentes.
Cette recherche a été faite avec rigueur en ayant le sentiment de réunir pour l'éternité tous ces braves ancêtres, nos pères et mères qui nous ont précédés, comme un tribut à leur courage.
Chaque fois que nous avons été en mesure, à partir des originaux, de faire des reproductions lisibles des actes, nous les avons annexés; d'abord parce qu'ils confèrent une authenticité à notre démarche, ensuite parce qu'ils nous permettent de voir ou de revoir la signature officielle de nos parents et de leurs amis dans les grands moments de leur histoire qui est aussi la nôtre.
Nous avons également inclus des photocopies d'articles ou d'échanges de lettres susceptibles d'intéresser le lecteur.
Un travail de cette nature ne va pas sans erreur ou omission; il y a des renseignements que nous n'avons pu trouver, d'autres qui sont contradictoires selon les sources consultées, ce qui nous a obligé à trancher dans le sens qui nous paraissait le plus plausible.
Puisque c'est par tradition que nous perpétuons la mémoire des anciens, faisons le voeu que cette rencontre des absents, organisée à la fin du XXe siècle, résiste à l'usure du temps, et que dans les années et les siècles à venir, nos descendants retrouvent ces bribes d'histoire sur leurs origines et en éprouvent une grande joie.

Gaétan Leroux (# 87)
Claude Latour,
L'Éveil, le 26 septembre 1998

Le livre de la généalogie linéaire de la famille Leroux (1672-1992) est disponible pour consultation à notre Centre de recherche situé au 103 de la rue de Bellefeuille, à Saint-Eustache. Merci à ce membre, donateur et collaborateur au sein de notre société.