Liste des chroniques

FENÊTRE SUR LE PASSÉ (1937)

On vous a souvent raconté et de plusieurs façons les événements historiques qui se sont déroulés ici même dans notre région en 1837.
On vous a parlé aussi des fêtes du centenaire de ces mêmes événements, célébrés le 10 octobre 1937, et ce, à partir du comité d'honneur, du comité général, sans oublier tous les autres comités spéciaux.
Loin de moi l'idée de vouloir prendre la place des raconteurs de notre histoire, encore moins de changer quelque chose à leurs écrits. Je voudrais simplement y ajouter un petit supplément concernant la célébration du centenaire (1837-1937), lequel vous plaira sûrement.
* C'est l'Imprimerie J.H.A. Labelle limitée, de Saint-Jérôme. qui imprime les 2 000 brochures album-souvenir pour 126 $, puis les 200 cartes d'invitation banquet avec enveloppes pour 8 $.
* C'est Montréal Fireworkds Displays qui s'occupe des feux d'artifice pour la somme de 150 $. C'est B. Marroni, gérant, qui signe le contrat.
* Rock Lacroix Taxi, qui est aussi directeur de funérailles, s'occupe de transporter les gens de l'organisation; tour de la Petite-Rivière, 50 ¢, Petit-Brûlé, retour par Saint-Augustin, 2 $.
* État de compte de Adjutor Perron, de Montréal : " Pour décoration de la tribune (sous la tente) transport du portrait de Papineau, salaire de deux ouvriers (un chauffeur et un menuisier), location d'un camion, frais de passage sur le pont Debellefeuille, 15 $ ".
* C'est un nommé Henri Bisson qui fait le papier qui suit : " Reçu de Monsieur C.H. Lalonde la somme de cinquante dollars en acompte sur la somme dû pour l'exécution d'un bas relief (J.-O. Chénier) en bronze ". Ce M. Henri Bisson reçoit un autre 35,60 $ le 8 octobre 1937. Le dessin coûte 2 $ et la taxe, 3,60 $. Pourtant, seulement 80 $ paraîtra au rapport final des finances. Bon M. Lalonde.
* Marcel Levac reçoit 75 ¢ pour pose de pancartes sur les terrains ; Claude Paquin, lui, recevra 1 $ pour les drapeaux et banderoles et Gertrude Lemay reçoit 5 $ pour copier les minutes de délibération du comité, et... sur une simple feuille de papier avec en-tête " Le Sénat Canada ", cette lettre est manuscrite.

" Montréal 10 octobre 1937
M. Adélard Brunet
Secrétaire du Comité 1837, Saint-Eustache

Cher Monsieur,
Je tiens à féliciter de tout coeur, encore une fois, votre comité général et vos comités spéciaux sur le succès de leur organisation. Vraiment, réussi à ce point, en si peu de temps, avec un départ indécis, embarrassé, cela dépasse de beaucoup le mérite d'un succès ordinaire.
Je dois aussi féliciter avec gratitude ceux qui vous ont apporté leur précieux concours. Tout a été bien. La procession a été fort appréciée. J'en ai été moi-même très impressionné. De même pour le dévoilement et votre feu d'artifice tant admiré. Votre maître de cérémonie était pleinement dans son rôle puisqu'il s'est si bien acquitté de sa tâche.
N'ayez pas peur de marcher de l'avant, vous avez tous les éléments de succès.
Bien à vous,
Arthur Sauvé ".

La SGSE a obtenu l'original du rapport financier des fêtes du centenaire 1837-1937. La personne qui nous a remis ce dossier n'a jamais fait partie d'aucune société d'histoire de la région, ceci dit pour éviter toute spéculation.

Ovila Villiot, SGSE,
L'Éveil, le 19 septembre 1998