Liste des chroniques

LA GÉNÉALOGIE, C'EST QUOI ?

François Legault a écrit un livre de plus de 685 pages, intitulé Recherches généalogiques Legault; en voici le préambule.
Faire une généalogie, c'est reconstruire l'existence de nos pères. C'est l'histoire de notre sang sur le sol de la patrie. Les généalogies permettent de vivre avec les ancêtres. Un acte de baptême, de mariage, de sépulture, comme vous en lisez dans ce livre, tout cela est bien froid. Mais quand c'est l'histoire des siens, tout prend vie et chaleur. Vous retrouverez les lieux où ils ont vécu; vous remontez ainsi jusqu'au commencement de la colonie.
Un autre avantage des généalogies, c'est de créer plus d'union chez nous dans notre famille et de mieux connaître ceux avec qui nous sommes apparentés.
Chaque découverte fait mieux reconnaître que nous sommes bien frères, frères d'origine, frères par le sang, frères dont les pères ont dû s'aimer beaucoup parce qu'ensemble, ils ont beaucoup souffert. La souffrance en commun engendre une inviolable fraternité. Voilà pourquoi vivre avec les ancêtres est bien de nature à mieux nous unir.
En parcourant ces généalogies, les uns se rappelleront, d'autres apprendront même où sont nés les aïeux, où ils se sont mariés, où ils ont vécu, où reposent leurs dépouilles mortelles. Nous serons au courant qu'ils étaient des gens actifs par leur contrat de terre, les inventaires, les donations, etc. Il leur semblera revoir ce coin de terre que ces braves ont défriché, qu'ils ont arrosé de leurs sueurs et de leurs larmes, toutes choses qui composent l'histoire de la colonie qu'ils ont fondée et dont nous sommes les heureux héritiers. Ces héroïques ouvriers de la première heure furent vraiment les acteurs de ce grand drame, tantôt joyeux, tantôt triste, mais toujours glorieux, qui s'appelle " l'histoire des ancêtres ".
Apprendre l'histoire de nos ancêtres, de la paroisse qui nous a vu naître, vivre et grandir, n'est-ce pas une satisfaction agréable pour l'âme et pour le coeur? Quels suaves souvenirs nous y goûtons! Qu'il fait bon de savoir, de penser, de nous rappeler que les braves pionniers qui ont découvert, défriché et peuplé la portion de terre canadienne que nous habitons maintenant sont nos pères! Qu'ils furent de véritable héros! De vrais patriotes! Ces défricheurs n'étaient pas des hommes et des femmes ordinaires. Animés d'un grand esprit chrétien et patriotique, pleins de vaillance et de dévouement, guidés, soutenus et encouragés par des prêtres pieux et zélés, ils endurèrent de bon coeur des privations sans nombre pour s'emparer d'un sol que les autorités semblaient vouloir léguer à l'étranger et au conquérant anglais ou américain.
C'est un peu cette histoire locale que j'écris pour l'édification de ceux qui, issus de cette race vaillante et fière, se trouveraient quelquefois à n'avoir plus le même courage, ni la même endurance, et seraient peut-être prêts à faire mentir le vieux proverbe : " Bon sang ne peut mentir ", et aussi pour ceux qui continuent la tradition d'héroïsme que ces anciens nous ont léguée comme héritage de famille.

François Legault, SGSE,
Claude Latour,
L'Éveil, le 5 septembre 1998