Liste des chroniques

BARBE

 

Trois pionniers portant ce nom arrivent en Amérique. Il s’agit de Sylvain et Jeanne Girardin au 17ème siècle, Louis-Joseph et Madeleine Charbonneau au début du 18ème siècle et celui qui nous intéresse aujourd’hui, Jacques du Dauphiné, l’ancêtre des Barbe dans notre région.

Jacques, fils de Jean Barbe et de Marie Gosselin, épouse en première noce à Terrebonne, le 7 janvier 1743, Marie-Basilise Colin, fille d’André et de Jeanne Cadieux, ils ont deux filles. Jacques épouse en secondes noces, aussi à Terrebonne, le 14 février 1746, Marguerite Alino dit Sanschagrin, fille d’Antoine et de Madeleine Aubert dit Lagrave. Ils ont 16 enfants mais seulement François, Pierre, Marie-Angélique et Jean-Marie vécurent.

François-Antoine (2e génération) épouse à Saint-Martin (Laval),le 11 janvier 1791, Marie-Catherine Chabotte, fille de Pierre et de Marie Gagnon.

Louis (3e génération) épouse à Saint-Martin, le 25 octobre 1814, Marie-Anne Chartrand, fille de François et de Marie Lorrain.

François ( 4e génération) épouse à Saint-Martin (Laval), le 22 novembre 1842, Félicité Leblanc, fille d’Augustin et de Rosalie Allard. Ils ont cinq garçons : Théodore, Philias, Adrien, Stanislas et Dieu-Donné et on ignore combien de fille.

Philias (5e génération) épouse à Sainte-Rose (Laval), le 30 septembre 1878, Marie Vaillancourt, fille de Toussaint et de Caroline Roy. Il est jardinier et possède 30 arpents de terre dans le rang Saint-Antoine à Sainte-Dorothée qu’il vend $5,000.00 à son frère et voisin Stanislas.

Avec cet argent , il achète , en 1903, de veuve Zéphyr Champagne, une terre triangulaire de 291 arpents, située à Petite Rivière Sud (rue Boileau) à Saint-Eustache, qu’il paie $13,500. La transaction comprend : maison, bâtiments, 40 vaches, 10 chevaux de travail, 40 cochons, 12 moutons avec bergerie, 2 caveaux à patates, 3 ,000 érables. Six hommes à temps plein travaillaient sur cette ferme.

Philias vient d’acquérir la terre qui a permis à Charles Champagne de remporter la médaille d’or au premier concours provincial du Mérite Agricole en 1890, bien sûr aidé de son fils Zéphyr. On peut voir la peinture à l’huile de Charles Champagne suspendue dans la salle Olivier Chénier du manoir Globenski.

Philias possède alors la plus grande terre au cadastre de la paroisse de Saint-Eustache (P-275). Il la divise en trois puis les revend à ses trois fils, Arthur, Ernest et Zotique. Ce dernier habite la maison paternelle qui brûle en 1925 et qui est vite reconstruite sur les même fondations. Puis il achète, à la suite, une autre terre (P-274) pour Joseph-Philias.

Dans le même temps, Dieudonné, frère de Philias, qui a épousé le 11 janvier 1875 à Saint-Eustache, Zéphirine Brunet, fille de Thomas et de Arthémise Cazale, achète une terre (P-276) de 120 arpents de l’autre côté pour faire suite aux autres terres. C’est pour son fils Joseph Dieudonné, qui a épousé à Sainte-Rose le 27 février 1924, Marie-Rose Ethier, fille de Joseph et de Rose-Anna Locas.

Nous avons donc cinq familles Barbe, installées sur cinq terres de suite, sur la petite rivière sud, aujourd’hui appelé rue Boileau.

A suivre

Sources : Huguette Barbe

Recherches : Réjeanne Desjardins Legault

Claude Latour S.G.S.E.